Accueil

News
Vos News !
Archives

Articles
Guides
Tests
Watercooling
Mods
Divers

Galeries
PCs
Bureaux

Revue de presse
A propos

Contact
Forum
Prix
Liens



admin


Test Noise Isolator PWM fanbus

fait par Bilbot le 11 Juillet 2003


Untitled Document Depuis quelques temps déjà, on voit fleurir, chez tous les constructeurs d’accessoires, des systèmes permettant de contrôler des ventilateurs. Même si chacun y va de sa petite touche personnelle, on retrouve généralement des caractéristiques communes, à savoir :

*contrôle de la tension d’alimentation par modulation de largeur d’impulsion (PWM en anglais)
* 4 sorties pouvant recevoir chacune plusieurs ventilateurs.

Le modèle que je vais vous présenter aujourd’hui est légèrement différents mais reprend les ingrédients principaux qui ont fait la réussite de ces systèmes si pratiques.

Le Noise Isolator PWM fan controler est livré dans un traditionnel blister en plastique. Les inscriptions présentes sur l’emballage nous annoncent tout de suite la couleur : il y a 5 canaux dont 3 contrôlables. En examinant de plus près on peut apercevoir les caractéristiques complètes :

- 3 canaux contrôlables permettant de faire varier la tension de 6 à 12 V et pouvant fournir jusqu’à 20 W chacun.
- 2 sorties commutables (on/off) en 0 ou 12 V. La puissance disponible est ici de 36 W
- 3 couleurs de façades disponibles (aluminium, noir, bleu)

Voici le schéma récapitulatif des raccordements que l’on peut effectuer


On remarque tout de suite que pour chaque canal, il y a possibilité de relier 2 ventilateurs soit 6 en tout. Cet atout vous permet d’éviter l’utilisation de dédoubleur ou autres raccords. 4 vis sont également fournies pour pouvoir fixer le fanbus. Par contre côté connectique, on est un peu déçu : seulement deux rallonges pour ventilateur et un Y pour dédoubler une prise molex. Niveau qualité, il n’y a rien à redire c’est aussi propre qu’un fanbus Vantec, que ce soit pour la partie visible de la baie ou le circuit imprimé.


Passons au montage. Encore une fois c’est d’une simplicité enfantine et comme pour le fanbus Vantec l’ajustement est parfait et tout s’intègre dans la tour (les boutons sont suffisamment courts pour pouvoir fermer la port de ma 1080 AMG).

Ensuite il suffit de relier les ventilateurs. Mais une chose choque lorsque l’on veut en brancher sur les connecteurs qui peuvent être commandé en 0/12 V : ça ne rentre pas. En effet Noise Isolator a choisi de curieux connecteurs a 4 broches qui ne sont pas du tout compatibles avec ceux des ventilateurs. En fait le constructeur semblait les réserver pour pouvoir y brancher des néons. Cette attention est louable encore faut il qu’il livre les adaptateur … enfin bref c’est un mauvais point. Il est tout de même possible de les utiliser, mais pour cela vous devrez vous fabriquer un adaptateur grâce a une prise femelle de lecteur de disquette.


Une fois ce petit détail réglé vous n’avez plus qu’a admirer. Le bleu des diodes haute luminosité est toujours aussi sympathique. Malheureusement pour ceux qui sont sensibles à la lumière lorsqu’ils dorment, il n’est pas possible d’éteindre ce rétro éclairage car aucun bouton ne le permet. Côté réglage des ventilateurs, la plage de variation de vitesse des ventilo est bien choisi et suffisamment étendu pour qu’on ne les entende pas à bas régime. Le point positif par rapport au fanbus Vantec est qu’il n’y a pas de petit grésillement lorsque la vitesse est faible : c’est très appréciable.


Bref vous l’aurez compris ce n’est pas le fanbus ultime. Mais il n’en reste pas moins un bon produit. Même s’il possède quelque défauts et que sont prix est supérieur de 15 euros à celui d’un fanbus Vantec, il faut avouer que le fait de pouvoir relier ses néons et de contrôler 6ventilateurs est un atout indéniable.


Merci a coolermircro.com pour l’exemplaire de test.





Retour aux articles

 

JackyPC © Copyright 2000-2017 - Tout droits réservés
Cable iPhone
Main en mousse
Annuaire Fablabs